Préambule

Force est de constater, que le badminton pratiqué au plus haut niveau a considérablement évolué ces 15 dernières années. Cette évolution technico/tactique, physique et mentale est la résultante d’un plus grand professionnalisme dans le chef des fédérations internationales mais aussi et surtout du fait des multiples changements dans le système de comptage des points.

Au regard de nos derniers bilans sportifs, nous pouvons considérer que le badminton francophone a très bien accompagné cette mutation et peut dorénavant nourrir de plus grandes ambitions sur le plan international.

Pour ce faire, la direction technique a mis en place une structure d’entraînements et d’encadrement à même d’accompagner le cas échéant un joueur du plus jeune âge (dès 6 ans) vers l’élite mondiale tout en tenant compte de son développement personnel et de sa reconversion (players pathway).

Le CFES, accessible dès la première secondaire, ne doit pas être vu comme une obligation mais comme une recommandation. En effet, nous sommes bien conscients qu’il n’est pas toujours aisé pour un jeune de quitter le cocon familial dès l’âge de 12 ans pour intégrer un internat et le sport étude. Les Pôles Performance et Entraînement, ainsi que les sélections Ligue doivent être considérés comme des pré-CFES et par conséquent leur mission sera aussi de préparer au mieux le joueur aux exigences de notre centre de formation.

Proposer des infrastructures d’entraînements de meilleure qualité est encore et toujours l’une de nos préoccupations principales. Un rapprochement avec le centre Adeps du Sart-Tilman est d’ailleurs en chantier et a de bonnes chances d’aboutir pour la saison 2016-2017. Outre l’aspect infrastructures sportives, cette relocalisation aura un impact positif certain sur le suivi éducatif et l’hygiène de vie de nos jeunes.

Bien que le badminton soit désormais un sport lucratif, il n’en demeure pas moins qu’il y a beaucoup d’appelés pour peu d’élus. Une bonne scolarité a donc une importance capitale, ainsi qu’un projet de vie murement réfléchi. Cet axe est primordial à nos yeux et nous entendons accentuer notre offre (cursus scolaire, écoles) pour les années futures.

Conserver un noyau de joueurs (CFES, Elites) important reste un enjeu majeur afin de garantir une qualité d’entraînement optimale.

Joueurs, parents, entraîneurs, clubs, œuvrons ensemble, main dans la main, pour garantir que le badminton reste avant toute chose un plaisir et qu’il continue à apporter de grandes satisfactions à nos sportifs en herbes ou confirmés.

Hiérarchie des tournois internationaux

  1. Level 1 : BWF World Events
    • BWF World Championships
    • Thomas Cup (World Men’s Team Championships)
    • Uber Cup (World Women’s Team Championships)
    • Sudirman Cup (World Mixed Team Championships)
      (There is no prize money for BWF Major Events)
  2. Level 2 : BWF World Superseries
    • World Superseries Finals (Minimum prize pool – $500,000)
    • World Superseries Premier (Minimum prize pool – $600,000)
    • World Superseries (Minimum prize pool – $325,000)
  3. Level 3 : Grand Prix
    • Grand Prix Gold (Minimum prize pool – $120,000)
    • Grand Prix (Minimum prize pool – $65,000)
  4. Level 4 : BWF Events
    • International Challenge (Minimum prize pool – $20,000)
    • International Series (Minimum prize pool – $8,000)
    • Future Series (Prize pool – up to $8,000)
  5. Level 5 : ...
  6. Level 6 : ...
  7. Junior International Events
    • Junior International Grand Prix
    • Junior International Challenge
    • Junior International Series
    • Junior Future Series

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...